cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Fardier tombé du pont le matin même

Fardier tombé du pont le matin même

Plus de six mois se sont écoulés depuis que j’ai eu à croiser le fer avec les maskinongés, mais vendredi je reprenais le collet et j’étais bien confiant. J’avais oublié comment on se fait ramener souvent à la case départ quand on pêche le maskinongé. Le matin de l’ouverture a débuté avec un solide front froid qui a rendu l’avant-midi vraiment moins propice à des captures. Comme si ce n’étais pas déjà assez bizarre, un fardier de 53 pieds venait de faire le plongeon en bas du pont de l’île aux Tourtes.

J’étais en compagnie de mon fils Émile et de Marc-André. Mario et Yan étaient nos complices dans une autre embarcation. On a pêché plusieurs secteurs tant bien que mal. Parfois à la traîne, parfois au lancer. Finalement en début d’après-midi on a eu un “rip” sur une ligne et un fish on d’un petit maskinongé pour mon fils Émile. Mario et Yan ont mieux fait que nous avec deux captures de 39″ et 33″.

Émile casse la glace avec un petit

Émile casse la glace avec un petit

Nous sommes sortis vers 16h30 avec un sentiment de déjà vu comme quoi cette quête du maskinongé doit être prise avec beaucoup d’humilité.

Fish on pour Mario! 33"

Fish on pour Mario! 33″

Le lendemain soir j’y retournais avec Jean-Claude, Mario et Émile le fils de ma blonde (oui oui, nos fils se nomment tout les deux Émile…). Nous avons tapoché plusieurs secteurs sans rien voir. C’est alors que j’ai eu de bons conseils de mon mentor qui m’a remis un peu les pendules à l’heure et suite à ça, la confiance est revenue. Avant que le soleil se couche ce soir là on a pris deux maskinongés. Un 37″ pour moi et un 33″ pour Mario.

Un 37" qui a donné un bon show!

Un 37″ qui a donné un bon show!

C’est ça que j’aime dans cette pêche. Je dirais que 80% de la réussite se situe entre les deux oreilles du pêcheur. Il faut avoir confiance en ce qu’on fait et le refaire, le refaire, le refaire encore et les résultats vont venir. Mais quand la confiance devient trop grande, on se fait remettre à sa place c’est pas long. Ça demande une grande persévérance, une sorte de force de caractère, et un peu d’imbécillité heureuse. Mais ça demande surtout, comme je l’ai déjà souvent dit, de passer du temps sur l’eau.

Un autre petit fringuant!

Un autre petit fringuant!

Lundi soir à la dernière minute j’ai décidé de faire une petite sortie de pêche avec mon fils. J’ai pu capturer un 35″. Mais j’ai eu des bonnes indications que les plus gros sont là…

J’espère qu’ils seront au rendez-vous ce weekend parce que je vais pêcher en compagnie de mon amie Sophie, la conjointe à mon ami Maël, pour le tournage d’un épisode de la deuxième saison de l’émission Elles Pêchent présenté au canal Unis. Ça me fera une belle tribune pour parler de remise à l’eau et de Muskies Canada. Espérons que ça ne soit pas ma première “skunk” de la saison! Je suis pas mal nerveux à l’approche de cet événement… Des nouvelles bientôt…

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *