cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Le weekend dernier Mario et moi étions de retour à Picton en Ontario pour pêcher les gros dorés de la Baie de Quinte. Cette fois nous étions accompagnés de Max.

Après de long préparatifs vendredi soir nous avons décidé de partir à minuit. On se disait que tant qu’à se lever à 2h00 du matin après avoir dormi un petit deux heures, aussi bien partir tout de suite et arrivé tôt là bas pour être fins prêts quand le soleil va se lever.

Comme l’an passée, nous avions fait nos devoirs avant de partir. La semaine dernière Mario avait eu des informations privilégiées d’un guide pour une couleur de leurres qui fonctionnait bien en ce moment. Mais pas moyen de trouver ce modèle dans les boutiques de la région. Mais l’ami François qui est camionneur et passionné de pêche passe souvent faire un tour dans les boutiques spécialisées lors de ses voyages en Ontario. Il nous a acheté 3 leurres de la couleur recherchée. On a rejoint François dans un “truck stop” à 3:00 du matin près Napanee où nous avons pris possession des leurres. Un service qui allait faire une bonne différence sur notre résultat de pêche…

Nous sommes arrivés à Picton à 4h00 du matin. Une petite pause café et on commence à préparer le bateau. Nous sommes tous un peu dans un état second dû au manque de sommeil, mais en même temps nous sommes très motivés pour la journée qui s’en vient. On mets la bateau à l’eau alors qu’il fait encore nuit. On fait le trajet de la baie de Picton au traversier dans l’obscurité totale en se fiant au GPS. Une fois passé la ligne du traversier où nous avons le droit à 2 cannes par pêcheurs, on commence à étendre les lignes. Je dois aussi mettre les ancres de dérive pour ralentir le bateau afin de traîner à la bonne vitesse. Quand toutes les lignes ont été à l’eau, la barre du jour se faisait voir à l’horizon. Un timing parfait. Je dirige le bateau lentement vers les “waypoints” de l’an passé. Puis l’attente commence. Le soleil se lève et réchauffe l’air un peu. Mais la fatigue s’installe. Max qui a remporté le tirage au sort pour prendre le premier “fish on” surveille les dériveurs de surface la tête accotée contre les montants du toit, Mario dort dans le fond du bateau et moi j’ai les yeux rivés sur le sonar et je vois des points noirs qui ne sont pas sur l’écran du sonar.

La plus grosse prise de la journée revient à Maxime avec un 11,4 lbs!

La plus grosse prise de la journée revient à Maxime avec un 11,4 lbs!

Mais l’attente sera de courte durée. À 9h30 nous avons déjà 4 dorés de pris dont un de 11,4 lbs pour Max. Les autres sont de 6,3, 7,2 et 9 lbs. Un très bon début. On est très content. Vers ses heures là, le guide qui nous avait donner le tuyau pour la couleur de leurre téléphone à Mario pour demander comment allait notre pêche. Mario lui donne nos résultats et le guide nous informe que parmi les 8 guides qui sont sur l’eau ce matin là, on leur fait tous la barbe pour le moment. Ça nous mets tous un beau sourire dans la figure!

Nous avons pris 4 autres dorés durant la journée pour un total de 8 dorés. Sur ces 8 dorés, 6 ont été capturés sur les leurres que François nous a remis en chemin. Merci encore François!

Après un douche et une bonne bouffe au restaurant, on a pas niaisé longtemps pour se mettre au lit et le sommeil est venu assez facilement. On annonçait des très gros vents pour le lendemain. On a donc décidé de ne pas se levé au petites heures et de voir quand on se réveillerait. Je me suis levé à 6h30 pour constater que les gros vents n’étaient pas encore levés. Mais comme toujours, on se dit, ça va pogner bientôt. Mais à 9h00 ça nous semble encore possible. Max et Mario me tordent un bras pour qu’on s’essaye et je n’ai pas trop le choix. Une fois dans la partie large de la baie de Picton on réalise assez vite que le vent prend de la force et que les vagues grossissent rapidement. Mon bateau avec le toit est difficile à contrôler dans le vent et les vagues lorsque qu’on traîne lentement. On décide de faire demi tour parce que c’est vraiment trop malade. On revient lentement à la traîne en combattant les éléments. Une fois revenu près de Picton, on change les leurres pour des cuillères et spinerbaits pour essayer de se prendre du brochet en trollant plus près du bord. À la première passe j’ai pris un beau brochet. Puis les rafales de vent se font de plus en plus violentes et on sort donc le bateau vers midi.

Nous avons rapporté que 2 petits dorés et un gros de 9lbs qui nous a claqué dans les mains. Juste assez pour avoir chacun un lunch. Tous les autres ont été remis à l’eau en bonne forme. Les pêcheurs locaux n’aiment pas beaucoup les pêcheurs québécois qui vont pêcher là parce qu’il ont la réputation de garder leur prises. Espérons qu’on a contribué à faire changer ce mythe un peu.

Malgré la 2e journée qui a été plutôt gâchée par mère Nature, on a fait un très beau voyage. On remet ça l’an prochain c’est certain!

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *