cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Un 38.5" qui a attaqué au bateau

Un 38.5″ qui a attaqué au bateau

Samedi dernier j’ai fais une sortie de pêche avec Marc-André et Louis-Philippe. Encore un samedi lendemain du passage d’un front froid. Nous avons pêché de 13h à 19h30 et nous avons eu deux attaques au bateau. Au tout début j’ai eu un beau maskinongé qui est venu becqueter mon leurre et est reparti aussitôt. Puis un peu plus tard c’est Louis-Philippe qui a provoqué un maskinongé sur une figure en 8. Il a senti un coup dans son leurre et ça s’est décroché aussitôt. Mais le gros splash que ça a fait dans l’eau à côté du bateau nous a tous mis en alerte. Mais c’est tout ce qu’on a eu comme action au cours de notre sortie. Deux attaques à bout portant, mais comme on était en situation de lendemain de front froid les attaques n’étaient peut-être pas assez franches pour les convertir en captures.

Hier soir je suis retourné avec Mario et les conditions météo étaient bien meilleures. On a fait une ligne de traîne puis on est passé au lancer sur le même secteur où j’avais eu l’attaque le samedi précédent. Je lançais évidemment le même leurre! Au bout de 5-10 minutes alors que je racontais activement à Mario une histoire de gars qui se raconte dans un bateau, j’ai une violente attaque au premier tour de la figure en 8. Pas besoin de mentionner que mon histoire a été coupé net par un genre de grognement et “fish! fish! fish!”.

En fin de soirée j'ai ce mini 23"! :)

En fin de soirée j’ai pris ce mini 23″! 🙂

Le maskinongé faisait 38,5″. Bon ce n’est pas gros, mais j’étais bien content! Une super attaque à bout portant et un beau combat. Il était vraiment plein de vigueur ce poisson. Je suis content parce que depuis juillet j’ai de la difficulté à me motiver pour faire quoique ce soit incluant la pêche. Dernièrement des nouveaux symptômes sont apparus et lundi dernier j’ai donc décider d’aller voir un médecin. Je n’ai pas les résultats finaux des tests mais semblerait que je couve depuis longtemps un streptocoque ou une mononucléose. J’en saurai plus sous peu. Ça expliquerait bien mon manque d’énergie. En 2011 j’avais eu le même genre de problème et ma pêche s’en ressent évidemment. La pêche au maskinongé c’est beaucoup de la confiance et de la volonté. Capturer ce “jobineur” a donc beaucoup aidé mon morale. La montée d’adrénaline que m’a procuré cette attaque “à bout portant” a presque le même effet qu’un antibiotique.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *