cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Samedi dernier avait lieu la sortie de pêche au maskinongé ouverte au publique organisée par le chapitre de Montréal de Muskies Canada. Pour l’occasion je faisais équipe avec Peter Levick (président de Muskies Canada) et l’ami Jimmy. C’était la 5e fois que Jimmy venait chez moi dans l’espoir de battre son record personnel de maskinongé. Sa plus grosse capture étant un 37″ du lac Frontière. Les 4 fois précédentes on avait lamentablement mordu la poussière. Chaque fois qu’il venait pêché avec moi j’avais pris du maskinongé quelques jours avant ou j’en prenais le lendemain. Il n’était vraiment pas chanceux dans les journées choisies. Mais cette fois les astres semblaient alignés pour une journée productive et elle le fut pour la plupart des participants à la sortie de pêche.

Le tout a bien mal commencé pour Jimmy. D’abord vendredi soir, le voyage pour se rendre chez moi a été laborieux. Il a bien faillit ne pas se rendre. Pour le dernier tiers du chemin il devait s’arrêté continuellement pour remettre de l’eau dans le système de refroidissement de son véhicule qui surchauffait. Il est arrivé tard et il restait inquiet pour le retour le lendemain soir. Mais avant il fallait se concentrer sur la pêche et on était déterminé.

On a fait 2 ou 3 secteurs le matin en commençant. Peter a rapidement eu un “follow”. C’était déjà encourageant! vers 8h00 Jimmy a une attaque sur son leurre (très beau leurre de sa fabrication en passant). Il ferre et tombe assis sur le moteur hors-bord parce que son “leader” a coupé net. Un leader de fluorocarbone de 100lbs flambant neuf coupé net par les dents du maskinongé. Il va s’en dire que c’était une grosse déception pour Jimmy. Peter et moi on en rajoutait en disant que pour couper un leader aussi net que ça qu’il fallait au moins les dents d’un 55-56 pouces minimum. Si quelqu’un attrape un gros maskinongé et qu’il a un “glidder” couleur maquereau dans la gueule signé JimTheLuck, faite le moi savoir…

Vers 10h00 on est de retour sur un secteur où j’avais vu du maskinongé pas mal dernièrement et où Peter avait eu un “follow” le matin. On lance un peu partout avec différents leurres, on parle de Muskies Canada avec Peter, etc. Jimmy lui continue de faire nager son leurre. Puis Jimmy nous dit qu’il a vu un remous derrière son leurre et juste avant de refaire un lancer, il aperçoit des petits menés sautillés en dehors de l’eau un peu plus loin. Il envoi son leurre directement là et ça ne prend pas de temps qu’on est en mode “fish on”! Ça ne prend pas de temps non plus pour que je lui dise que je pense bien qu’on a un 50 pouces et plus. Le combat m’a semblé durer 10 minutes mais en revoyant le vidéo c’est beaucoup plus court que ça. J’ai passé la bête dans le filet et Jimmy s’est mis à gueulé comme s’il venait de gagner des millions à la loto! C’était l’euphorie à bord. Je me suis aussitôt mis sur le cas du maskinongé. J’ai dû couper tout les hameçons car elle avait vraiment englouti son leurre. Jimmy a sorti sa prise de l’épuisette et on a passé à la séance de photo et à la mesure. Résultat de la lecture sur le “bump board” : 50 1/4 pouces! Bravo Jimmy tu l’as vraiment mérité!

Jimmy l'a mérité son 50"!

Jimmy l’a mérité son 50″!

Viens le temps de la remise à l’eau mais Jimmy remets le poisson dans le filet. Je lui demande ce qu’il fait et il répond : “Moi je veux me baigner!”. Ce fut une remise à l’eau mémorable! Du matériel à première page du Release Journal!

Une remise à l'eau mémorable!

Une remise à l’eau mémorable!

Le reste de l’avant-midi a été plutôt tranquille, mais l’action a repris en après-midi. On a vu et manqué plusieurs maskinongés. On a même eu une visite impromptue d’un maskinongé d’environ 45 pouces qui est venu nous voir comme ça au bateau, sans avoir préalablement suivi un leurre. On a même eu un contact visuel, il nous a regardé! Quand il s’est approché du bateau j’ai planté ma canne dans l’eau et j’ai fait des 8 et je l’ai fait suivre mon leurre pour 2 tours avant qu’il reparte.

Yan et Mario eux étaient en feu! Je recevais un texto à tout les 10 minutes “fish on beener”, “fish on 45”. Ils ont “boaté” 8 maskinongés dans la journée dont deux 45 pouces. Vraiment une journée où le poisson était à “ON” comme on dit.

L’après-midi passe vite et 15h00 c’est la fin de la pêche. À son tout dernier lancer, à 14h59, Jimmy a un autre fish on! C’est un 41 pouces cette fois qui vient terminer cette journée mémorable! En fait non, elle n’est pas terminée encore. Jimmy n’est pas au bout de ces émotions…

Jimmy termine ça avec un 41" sur le dernier lancer de la journée!

Jimmy termine ça avec un 41″ sur le dernier lancer de la journée!

Après avoir rangé le bateau on se rend à Lachine pour le souper et la remise des prix. On se demande si le 50 pouces de Jimmy est suffisant pour la première place sachant que le maskinongé était très actif. Il était fort possible que quelqu’un le battre avec un plus gros encore. Mais non! C’est Jimmy qui remporte la première place! Le seul qui est venu près de le battre c’est Mathieu avec un 49″. Pour Jimmy c’était vraiment la cerise sur le sundae! Quelle belle journée nous avons passé! Peter était ravi et moi aussi. J’étais aussi content que Jimmy je pense. Le poisson gagnant capturé dans mon bateau! 🙂

Jimmy a remporté la 1ère place!

Jimmy a remporté la 1ère place!

Fin des festivités, viens le temps pour Jimmy de retourner chez lui. Il a changé le bouchon du radiateur qui fuyait et il semble confiant que le retour va bien se passer. Moi j’ai des doutes. Quand le liquide de refroidissement coule à terre c’est jamais bon signe. Ma copine et moi le regardons partir dans la fenêtre et on voit la fumée blanche sortir du tuyau d’échappement. Pas super… Comme de fait, 20 minutes plus tard il est de retour chez moi. Son véhicule est même pas à 2 kms plus loin dans l’entrée d’une maison. Le moteur a rendu l’âme. On a fait remorquer le véhicule chez moi et Jimmy a dû passé la nuit chez moi. Je n’ai pas pu m’empêcher de prendre une photo de lui avec la remorqueuse (et sa braguette ouverte! 🙂 ). Le lendemain on l’a renvoyé chez lui en autobus! Que d’aventures!

Jimmy a pris son gros maskinongé mais il y a laissé son véhicule...

Jimmy a pris son gros maskinongé mais il y a laissé son véhicule…

Voilà le récit de cette journée formidable. Le plus beau de la chose c’est que Jimmy a tout filmé et il va faire a fait un super montage avec ça qui est maintenant disponible. Ça vaut le coup de l’entendre crier de joie!!  devrait sortir sur vos écrans dans quelques jours. J’ai hâte de voir ça! Il y a la vie avant la capture d’un 50″ et la vie après le 50 pouces. Jimmy est maintenant dans l’après 50″, c’est à dire sur un nuage. Mais c’est pas long que le nuage est remplacé par le besoin d’un autre “fix” d’adrénaline d’un autre maskinongé…

Beener bug suite

Je suis retourné pêché hier soir avec Mario et Guillaume. On a vu 5 maskinongés (attaques, follows) et le seul qui a trouvé le fond du filet est un petit que j’ai pris avec un leurre à Jimmy.

Un beener sur un glidder fait par Jimmy.

Un beener sur un glidder fait par Jimmy.

À notre surprise, les conditions ont changées depuis samedi. L’eau a montée au moins d’un pieds parce qu’ils ont ouvert les vans du barrage à Beauharnois. Plusieurs secteurs d’eau brune étaient maintenant des secteurs d’eau claire. J’avais jamais vu de l’eau claire à certains endroits avant hier. L’eau était 5 degrés plus chaude aussi. Ça change la donne un peu je crois.

Tagged with →  

5 Responses to Y a la vie avant un 50 pouces et la vie après un 50 pouces

  1. Guillaume says:

    Bravo Jimmy tu mérites amplement cette belle et tant convoité prise, surtout après toutes tes péripéties de voiture. FISH ON !! j’ai hâte de voir la vidéo

  2. Peter Levick says:

    Quelle belle journée de pêche avec Pierre et Jimmy. Pierre était un guide extraordinaire. Merci les gars et félicitations, Jimmy.

    Peter

    • Pierre Masson says:

      Merci Peter, tu es un très bon partenaire aussi! 🙂 On a oublié de faire une photo d’équipe!

  3. Alain Poirier says:

    Toujours aussi bon a lire ! Félicitation

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *