cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Je suis revenu bredouille de ma sortie de pêche de samedi dernier. La pression barométrique était très élevée sous un ciel bleu sans nuage et l’eau était brune comme du café au lait. Une journée de lendemain de front froid quoi. Ce n’était vraiment pas des conditions gagnantes. Quoique je connaisse un pêcheur qui a fait une très belle pêche cette journée là.

Le premier de la soirée, un 37 pouces environ.

Le premier de la soirée, un 37 pouces environ.

Mais ce soir les conditions étaient trop favorables pour que je passe à coté d’une sortie de pêche si courte soit-elle. Par conditions favorables je veux dire une chute de pression barométrique, ennuagement, période majeure solunaire et mon partenaire de pêche qui me porte chance: Louis-Philippe. Tout ça en même temps!

On a travaillé les abords d’une batture pendant 45 minutes environ. Louis-Philippe a attrapé un petit brochet. Puis j’ai décidé de mettre le cap vers un secteur avec plus de courant. Et là un premier “fish on”. J’avais pas entendu le moulinet déroulé. Mon frein devait être trop serré. C’est Louis-Philippe qui a vu une gueule de maskinongé qui buvait la tasse derrière le bateau. Quelques photos rapides et on repart, mais pas sans avoir texté un cliché à mes amis Mario et Yan qui sont dans une autre embarcation pas très loin.

Cinq minutes plus tard, un 38 pouces environ.

Cinq minutes plus tard, un 38 pouces environ.

On traîne environ 500 pieds encore et cette fois j’entends très bien le clic de mon moulinet. Louis-Philippe se charge de la puise, et des photos. Je m’assure d’envoyer une photo par message texte à Yan et Mario histoire de les narguer un peu… 🙂 Les réponses sont plutôt stupéfaites.

On repart plus confiants que jamais. On arrive dans un secteur où je ne suis pas certain si c’est sécuritaire pour mon hors-bord. Louis-Philippe me dit que je peux tourner à ma gauche sans danger. En tournant, à nouveau mon moulinet se mets à gémir et cette fois ça semble plus sérieux. Des solides coups de têtes me confirment que celui là est un peu plus gros que les deux précédents. Une fois de plus, Louis-Philippe se charge de le passer à l’épuisette et de la photo qui cette fois se fait alors que Mario et Yan sont tout près de nous. Ils ont presque l’air de m’en vouloir… 🙂 Le 3e maskinongé est le seul que j’ai mesuré. Il faisait 41″.

Et la cerise sur le sundae, un 41 pouces!

Et la cerise sur le sundae, un 41 pouces!

C’était une super soirée de pêche avec beaucoup d’action. Trois maskinongés en moins de 30 minutes. Une trifecta!

Je suis content que mon baromètre interne à maskinongé ait fonctionné à merveille! La prochaine fois ils seront peut-être un peu plus gros j’espère, mais je ne me plains pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *