cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Samedi dernier j’ai participé au Crystal Cup Challenge de Muskies Canada sur la rivière des Outaouais à Hawkesbury. Les chapitres d’Ottawa et de Montréal s’y dispute les honneurs de la coupe à chaque année. Le total des pouces des deux plus gros maskinongés capturés par chacun des chapitres déterminent qui remporte la coupe.

On l'avait trouvé le "bait fish"...

On l’avait trouvé le “bait fish”…

Cette année c’est le chapitre de Montréal qui a remporté la coupe. Nous aurions pu n’envoyer que Denis Jobin pour nous représenter car c’est lui qui a capturé les deux plus gros maskinongés. Deux maskinongés de 44″ qui ont donné à Montréal une victoire facile. Denis faisait équipe avec Maurice Martin. À eux deux, ils ont capturé 4 maskinongés dans la journée! Bravo les gars! Selon ce que j’en sais, je crois que les deux maskinongés de Denis sont les deux seuls à être au dessus de 40″ parmi les 14 poissons capturés.

Quant à nous c’est comme si notre écurie avait fait le mauvais choix de pneu pour la course. On a principalement pêché en mode automne alors qu’il aurait fallu pêcher en mode été encore. Denis et Maurice ont capturé leurs maskinongés dans 8 pieds d’eau et moins où des herbes étaient encore vertes. Nous, nous allions légèrement plus profond en misant sur le poisson fourrage. On a trouvé un secteur très garni en poisson fourrage, mais aucun maskinongé n’est venu mettre un peu d’action dans notre bateau.

Pourtant, nous avions eu des signes qui auraient dû nous convaincre de changer de tactique. En mi journée nous avons pêché sur une petite batture au lancer et nous avons eu 3 “follows” sur des “bucktails”. Ceci aurait dû nous convaincre qu’il fallait changer d’approche. En fait on l’a fait, mais juste à la moitié. On a gardé les même leurres de traîne et nous avons pêché dans un peu moins profond. Si nous avions réalisé qu’il fallait changer d’approche et si nous avions pêché avec des leurres adaptés pour la traîne dans 4 à 8 pieds de profondeur peut-être que le résultat aurait été différent. Si, si, si… Si tout les chiens avaient des scies, il n’y aurait plus de poteau… Faut arrêter de le dire et le faire!

Point très positif: On a vraiment eu beaucoup de plaisir au souper à la fin de la journée!

On se reprend lundi au tournoi de l’Attirail!

Fini la malédiction du brochet!

Maxime pose enfin avec un maskinongé!

Maxime pose enfin avec un maskinongé!

Le lendemain du tournoi Mario et l’ami Maxime sont retournés à la pêche. Max habite à Québec et l’an dernier il est venu pour la première fois à la pêche dans notre coin. Au bout d’une heure de pêche le premier matin, il avait un maskinongé au bout de la ligne. Quelque chose de pesant qu’il n’a jamais pu voir car il s’est décroché. S’en était assez pour que quelque chose se casse dans le cerveau de Maxime. Depuis il s’est acheté une canne à maskinongé et de nombreux leurres. Il est revenu à la pêche avec nous plusieurs fois, mais jamais il n’a pu recroiser le fer avec un maskinongé depuis. Par contre les brochets semblent bien l’aimer. Il capture toujours des brochets qui lui causent de grandes déceptions et qui nous font beaucoup rire.

Mais dimanche dernier Maxime a finalement capturé un beau maskinongé de 45″! Il était super content! Bravo Max!

Tagged with →  

2 Responses to Si tout les chiens avaient des scies…

  1. Marc L says:

    Effectivement bcp de plaisir au souper Pierre…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *