cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Premier maskinongé pour Simon. (30")

Premier maskinongé pour Simon. (30″)

Vendredi soir dernier on annonçait des orages tard en soirée. Je me disais qu’une petite sortie de deux heures après le travail s’imposait. Mais juste après avoir attaché la remorque sur le camion on a commencé à entendre le tonnerre gronder. Je rentre aussitôt voir la carte radar et une grosse cellule orageuse s’amenait rapidement sur nous. Vingt minutes plus tard, il pleuvait des cordes et les rafales de vent arrachaient des feuilles vertes aux arbres. C’était foutu pour la sortie de pêche du vendredi soir. Samedi il a plu la majeure partie de la journée. Je comptais alors sur dimanche pour la pêche.

Dimanche matin, mon ami Eric qui habite Ottawa venait me rejoindre avec son fils Louis et son neveu Simon. Il y a longtemps qu’il voulait venir pêcher, mais les occasions étaient rares. Après même pas 10 minutes de pêche, on a un maskinongé au bout d’une des quatre lignes. Ce n’est pas un monstre mais Simon qui s’est récemment découvert une passion pour la pêche trouve que c’est une très belle prise. Ça débutait bien. J’espérais pouvoir en prendre un plus gros malgré le front froid. Mais on a rien pris d’autre de l’avant-midi. J’ai bien tenté une petite heure aux dorés avec eux, mais étant donné le peu de temps que j’investi sur cet espèce, notre récolte a été plus que mince. Un seul “keeper” en 1 heure de pêche. Néanmoins mes 3 invités on aimé leur expérience.

Nous sommes revenus vers 13h et je n’ai pas mis la toile sur le bateau car j’avais l’intention d’y retourner en soirée avec Isabelle.

42" de muscles pour débuter la soirée

42″ de muscles pour débuter la soirée

Ma “partner” et moi avons soupé tôt et nous étions sur l’eau vers 17h30. Je n’avais pas trop confiance à cause du front froid. Mais on était la veille de la pleine lune, il fallait tenter le coup. Après même pas 30 minutes de pêche, Fish On! Un 42 pouces très massif qui a permis à Isabelle d’expérimenter la manipulation de la lourde épuisette pour la première fois. Elle s’est très bien acquitté de sa tâche. Le maskinongé était très bien accroché. Il m’a fallu couper les deux hameçons. Nous avons passé un bon 15-20 minutes pour lui extraire les hameçons et le remettre à l’eau. Il est reparti avec une belle vigueur. Bon! Ça valait la peine de sortir!

Deuxième prise de la soirée et deuxième maskinongé pour Isabelle (40")

Deuxième prise de la soirée et deuxième maskinongé pour Isabelle (40″). Malheureusement la photo est floue. C’est le mieux qu’on a pu faire…

Vers 19h je mets le cap sur un autre secteur où le matin j’avais remarqué une grosse plaque de nouveaux potamots bien frais. Le matin, avec le vent et les quatre lignes à l’eau j’avais eu de la difficulté à bien travailler la structure. Mais en y retournant, avec les traces du matin sur le GPS, j’ai pu mieux suive le contour. Le soleil venait juste de se coucher, on avait à peine 50 pieds de fait le long des potamots que la canne à l’intérieure se courbe et le moulinet zézeille. Cette fois c’est au tour d’Isabelle de combattre le maskinongé. Le vent pousse le bateau dans la direction inverse ce qui rend le combat plus difficile, mais on fini par le passer dans l’épuisette. Un 40 pouces pour le deuxième maskinongé d’Isabelle! On a essayé de prendre une photo ensemble avec mon iPhone et le retardateur, mais le focus ne s’est pas bien fait et malheureusement la photo est floue.

C’était une belle soirée de deux maskinongés en moins de deux heures de pêche. Et dire que je n’avais pas confiance à cause du front froid. Il faut croire que la pleine lune a le dessus sur le front froid…

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *