cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Il a plu toute la journée.

Il a plu toute la journée.

Bon bien l’ouverture 2014 ne passera pas à l’histoire. Mère Nature nous avait réservé un déluge pour cette journée. Mario, Gerry et moi avons affronté les éléments dès 7h30 le matin. Nous avons pêcher plus d’une heure au lancer avant de passer à la traîne pour une bonne partie de la journée parce qu’il pleuvait vraiment trop. Sans mon toit sur mon bateau nous n’aurions pu supporter ce déluge constant plus que deux heures.

Toute la journée nous avons travaillé des secteurs sûrs sans jamais faire contact avec un maskinongé. Puis vers 15h00 la pluie a commencé à diminuer et nous sommes sortis de la cabine pour lancer des “blades”. À le première passe, un gros maskinongé surgit derrière le leurre de Mario, mais le rate. Mario a bien vue sa grosse tête et sa gueule ouverte tandis que Gerry et moi avons vu le gros bouillon après l’attaque. À la seconde passe, Mario a eu un “follow” au même endroit.

Nous avons abdiqué vers 17h30 car je devais aller chercher mes enfants. Mon nouveau statut de père monoparental a ses avantages et inconvénients. Plus tard, j’étais assis dehors le soir et je constatais que la météo s’était beaucoup amélioré. Je me disais, c’est ce soir que j’aurais dû pêché. Vers 19h30, il y a eu effectivement un fenêtre d’activité car au moins 3 de mes amis Facebook ont publiés des photos de leur premier maskinongé de la saison. Mauvais timing encore… Je n’ai pas pêché samedi ni dimanche car j’avais les enfants avec moi. Je me reprend le weekend prochain, espérons que la météo soit meilleure, car l’ouverture 2014 est à l’eau.

Fête de la pêche des enfants

Justine et Émile avec une de leur nombreuses prises.

Justine et Émile avec une de leur nombreuses prises.


Cette année encore j’ai amené mes enfants à la fête de la pêche des enfants organisée par le chapitre de Montréal de Muskies Canada à Lachine. Les enfants ont eu du bon temps et de la belle météo au moins. Le plus gros poisson capturé était une achigan à petite bouche de 17″. Tout les enfants sont repartis avec un prix de participation et un certificat. On a eu beaucoup de plaisir et c’est une excellente façon d’initier ses enfants à la pêche.
À la fin, les enfants procèdent à la remise à l'eau de leurs captures.

À la fin, les enfants procèdent à la remise à l’eau de leurs captures.

Des nouvelles du tournoi de Lac Frontière

L’ami Jimmy qui est membre du Chapitre de Québec de Muskies Canada m’a fait son petit rapport sur le tournoi du weekend dernier. D’abord mentionnons que Jimmy a fait une superbe pêche avec 14 captures pour son équipe dans le weekend. Sa conjointe Mélanie a remporter le 1er prix avec une prise de 35″. Bravo!

Mais il faut aussi souligné le travail d’éducation que Jimmy a fait à Lac Frontière. Depuis quelques années que Jimmy parle de remise à l’eau aux gens qui veulent bien l’entendre dont les organisateurs du tournoi. Il montre aussi l’exemple en remettant à l’eau ses prises devant les gens présents à la station d’enregistrement après les avoir fait enregistrés.

Jimmy remets à l'eau deux beaux maskinongé après les avoir enregistrés au tournoi.

Jimmy remets à l’eau deux beaux maskinongé après les avoir enregistrés au tournoi.

Cette année, grâce à Jimmy, les organisateurs ont remis à chaque participants inscrits un dépliant en français de Muskies Canada qui parle de l’importance de la remise à l’eau. De plus, le mot d’ordre donné à chaque participants était de remettre à l’eau les prises de 24″ et moins. C’est là un très bon début quand on sais que dans le passé on a vu des spécimens de 18″ être tué pour l’enregistrement. Jimmy me disait qu’il a vu plusieurs pêcheurs faire des remises à l’eau au cours du weekend.

Bravo à Jimmy pour ses efforts, ça fonctionne et ce n’est qu’un début car Jimmy fait des prélèvements et mesures de ses prises et ces données seront remises au MRN pour des études. Lorsque nous auront les résultats de ces études nous pourrons mieux recommander à quelle taille les maskinongé devraient être remis à l’eau dans le Lac Frontière.

Pour le lac Frontière il ne sera pas possible d’obtenir un changement de réglementation pour le maskinongé car le bassin versant du lac est en parti situé dans l’état du Maine où le maskinongé y est considéré comme une espèce invasive. L’état du Maine a un programme qui vise à contrôler la propagation du maskinongé dans es eaux et le gouvernement du Québec les appuies car c’est eux qui on ensemencer le maskinongé dans les années 70 dans le lac Frontière. Donc c’est nous qui avons causé leur problème. Mais si on peut encourager à remettre à l’eau le plus possible sans nécessairement avoir une réglementation, on arrivera à améliorer la qualité de pêche là bas. C’est un début, mais c’est bien enclenché. Bravo encore Jimmy et merci!

Les autres membres du chapitre de Québec font aussi des prélèvements et mesures de leurs captures dans les plans d’eau de la région. Si les études sont concluantes, nous pourrions voir éventuellement un changement de la réglementation pour les zones 4 et 7. À suivre!

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *