cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Martin Bérubé avec une prise de 54 pouces à la Saint-Jean-Baptiste 2008.

Martin Bérubé avec une prise de 54 pouces à la Saint-Jean-Baptiste 2008.

J’ai fait une recherche sur des blogs qui auraient la même vocation que le mien et j’ai trouvé Muskie Mart d’Oka. J’ai lu tout ses 53 billets. Ce gars là c’est une machine. En 2007 il a capturé 128 maskinongés dans sa saison! Des journées il en pogne 4-5 et provoque genre 19 attaques.

Mais le gars pêche… Il dit qu’il n’a même pas de permis de conduire mais il a un bateau qui doit couter plus cher qu’une automobile moyenne. Il dit travailler 40 heures et pêcher 25 heures par semaine. Pas étonnant qu’il soit expert! Supposons que je voudrais devenir bon aux échecs et qu’on j’étudierais le jeu et les stratégies 25 heures par semaine, ça prendra pas bien bien des semaines pour qu’il soit facile de “torcher” la moyenne des ours aux échecs!

Comme j’ai déjà dit, je ne pourrai pas passer autant de temps sur l’eau. Mais les récits de Martin Bérubé me confirment que le succès de pêche à cette espèce (aux autres espèces aussi) relève beaucoup plus de la connaissance que de la chance. L’autre jour j’ai souhaité bonne chance à @jon_belanger qui s’en allait à la pêche à l’achigan et il m’a répondu ceci:

Luck is overrated, I’m better off with what I know!

Vrai! J’ai jusqu’au 18 juin prochain pour en apprendre le plus possible sur la pêche au maskinongé.

Voilà, je vais aller voir dans les archives du forum de Quebec Pêche pour y lire les publications de Martin pour tenter d’en apprendre plus encore de ce dieu du maskinongé.

J’aimerais pouvoir pêcher avec lui une journée pour qu’il m’aide à penser comme un maskinongé. En échange moi je pourrais l’aider avec son français écrit… 😉

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *