cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Je lis beaucoup sur la pêche au maskinongé ces temps ci. Il est souvent question de ce qui pousse le pêcheur à s’obstiner tant que ça à vouloir capturer une espèce qui vous récompense que trop rarement. Bill Gardner en parle constamment dans son livre et ça revient souvent dans les articles que je lis. Quoiqu’en lisant Muskie Mart j’en viens à croire que l’adage disant que le maskinongé est le poisson des 10,000 lancers est maintenant de l’histoire ancienne. J’avais aussi entendu qu’il fallait en moyenne 100 heures de pêche pour une capture. Pourquoi un pêcheur perdrait son temps à vouloir capturer un maskinongé? J’ai trouvé l’explication parfaite hier en regardant ce vidéo. C’est simple. C’est parce que c’est le trophée de M. Tout-le-monde. C’est le Saint Graal du commun des pêcheurs.

Le trophée du pêcheur peut être pour certain un espadon de 400 lbs capturé en haute mer. Ou encore un saumon atlantique de 30 lbs leurré par une artificielle dans une fosse de la rivière Matane. Mais ces trophées ne sont pas à la portée de tous.

Pour l’espadon, ce n’est pas une pêche à laquelle on va s’adonner plusieurs fois par saison. Une ou deux fois dans une vie tout au plus. Et bonjour les dépenses…

Pour le saumon il faut d’abord une base de compétences de pêche à la mouche. Il faut se déplacer parfois de longues distances. La rivière à saumon la plus à l’ouest que compte le Québec est la Jacques-Cartier. L’accès aux rivières à saumon n’est pas sans frais non plus. Je suis un pêcheur à la mouche. Malheureusement j’ai moins la chance de pratiquer cette activité. Avec le lac Saint-Louis et des Deux-Montagnes dans ma cour, j’ai du m’ajuster au type de pêche. Mais cette été je vais à coup sûr essayer les brochets à la mouche.

Pour le saumon on peu avoir recours aux services d’un guide sur le lac Ontario et pêcher un shinook un peu à la manière qu’on pêcherait comme l’espadon mentionné ci haut. Encore une fois il faut parcourir de grandes distances. Moi j’aimerais bien faire un tel voyage pêche. Mais si j’y capturais un gros saumon une fois mon tour venu sur un “Fish on”, je ne serais surement pas aussi fière de cette capture que je le serais d’un gros maskinongé embarqué dans mon bateau.

DaredevilPour pêcher au maskinongé on a besoin d’un minimum. Pas de permis spécial requis, le permis de pêche normal suffit. À la limite, pas besoin de bateau même! Une canne et un Rapala c’est tout ce qu’il faut. C’est une pêche accessible. N’importe qui peut descendre sous le pont de l’Île-aux-Tourtes et sortir un bétail de 40 lbs avec une Daredevil. C’est pourquoi le maskinongé est le trophée de M. Tout-le-monde. Mais c’est un trophée parce qu’il est rare d’en attraper un gros (peut-être pas pour tout le monde).

Je suis officiellement en quête d’un tel trophée. Je vais faire tout ce que je peux pour y arriver, mais je vais tenter ma chance avec plus que juste des vieux “running shoes”, une canne et un Rapala.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *