cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Si il y a quelque chose que j’ai appris à la dure la saison dernière c’est bien celle de où trouver le maskinongé et surtout comment le pêcher selon la saison. Bien sûr que j’avais lu dans différents articles que le maskinongé pratiquait une sorte de migration au cours de l’année entre les sites de fraie et les sites estivaux. Mais devant l’abondance d’informations et ma méconnaissance des plans d’eau fréquentés, j’ai pris un peu trop à la légère les notions de localisation du maskinongé selon la saison. Ma plus grosse erreur fut de me fier au calendrier grégorien plutôt qu’au calendrier du maskinongé. Le maskinongé n’en a rien à cirer du mois de juillet, août, septembre ou des vacances de la construction. Ce qui régule sa vie au cours de la saison c’est principalement la température de l’eau. En d’autres mots, les différentes périodes qui marquent le comportement du maskinongé au cours d’une saison sont directement reliées à la température de l’eau.

J’ai donc fait quelques lectures sur la question et j’ai décidé de résumer l’information ici. Je pense que cette information est capitale si on veut se mesurer à Esox Masquinongy. J’en ferai la base de ma stratégie pour la saison prochaine.

Attention, il s’agit là de la première ébauche venant d’un pêcheur de maskinongé peu expérimenté. Les plus expérimentés trouverons sûrement mon ébauche imparfaite. Si vous vous voulez y contribuer soyez bien à l’aise de le faire via les commentaires.

Comme je le disais, le calendrier est basé sur la température de l’eau. Il est important de savoir que les eaux teintés se réchaufferont plus rapidement au printemps que les eaux claires, mais se refroidiront plus rapidement à l’automne.


Printemps

Pré fraie: 32° F à 49° F (0° C à 9° C) Pre-spawn

Il s’agit de longue période entre la fonte des glaces et le début la fraie. Cette période est la moins intéressante pour les pêcheurs québécois car la saison de pêche n’est pas encore commencée. Quoiqu’en 2010, un printemps hâtif a permis à quelques irréductibles de pêcher avant la fin de la saison au 31 mars. Durant cette période le maskinongé devrait se retrouver près des sites de fraie, près de de sa nourriture.

Fraie: 50° F à 60° F (10° C à 15° C) Spawn

La fraie débute quand l’eau atteint 50° F. Certain disent 49° F. Ce qui devrait être à la fin mai ou au début juin tout dépendant de la météo et de la latitude du plan d’eau. Au Québec, le début de la saison qui a lieu environ au 2/3 du mois de juin devrait coïncider avec la fin de cette période ou sinon juste après. Ici j’extrapole passablement, mais je vais vérifier tout ça sur le terrain cette année avec des mesures de la température de l’eau.

Durant cette période on retrouvera les maskinongés dans les secteurs de fraie bien entendu. Il faut chercher des baies herbeuses avec un fond vaseux ou rocailleux. Mais aussi ces baies doivent être idéalement sur le coté nord du plan d’eau de sorte qu’elles sont exposées davantage au soleil. Si on a le choix on préfèrera les eaux teintés parce qu’elles se réchauffent plus rapidement. Il faut penser température de l’eau!

Pour la pêche, c’est au lancer dans les herbiers. On utilisera des leurres plus petits avec une vitesse de récupération plutôt lente par rapport à l’été.

Maskinongés en amour

Maskinongés en amour

L’après fraie: 60 °F à 65 °F (15 °C à 18 °C) Post spawn

Il se peut très bien que l’on soit déjà dans cette courte période au moment de l’ouverture de la pêche. Durant cette période, les maskinongés qui ont frayés vont commencer à se déplacer vers leur résidence d’été. Mais on dit qu’il ne sont pas si presser que ça et qu’il y en a qui pourrait rôder légèrement en retrait du site de fraie dans les eaux plus profondes.

La technique de pêche est en parti semblable à celle pratiqué durant la période de fraie à l’exception qu’il peut être avantageux de pêcher à la traîne en périphérie du site de fraie.

C’est une période de transition. Les techniques et sites de pêche de l’étape suivante peuvent aussi être mis à profit pour capturer les reproducteurs précoces.


Été

Début de l’été: 65 °F à 75 °F (18 °C à 24 °C) Early Summer

Selon tout les pêcheurs expérimentes à qui j’ai parlé c’est la période la plus productive de la saison pour ce qui est du nombre de capture. Ça n’a pas été mon cas en 2010 mais je vais tenter d’y remédier en essayant ce qui suit.

Les maskinongés seront installés dans leurs aires d’été et sont souvent agressifs. Il faut rechercher les structures classiques comme les herbiers composés de potamot, les battures peu profondes, les haut-fonds, les pointes, etc. Il faut choisir les structures bien oxygénées soit par le vent ou le courant.

La pêche au lancer devrait être privilégiée, mais la pêche à la traîne à bonne vitesse peut aussi donner des résultats. C’est le temps des spinnerbaits et des Double Cowgirls que l’on récupère à des vitesses folles. C’est le temps aussi des glidders et des leurres de surface.

Je ne veux pas trop m’attarder sur cette période. Étant donné mon insuccès de l’année dernière, je n’ai pas trop de crédibilité.

Canicule: 75 °F et plus (24 °C et plus) Heat wave

Trop c’est comme pas assez. L’eau devient un peu trop chaude au goût du maskinongé. Il devient alors moins agressif. Dans le jour il peut se réfugier un peu plus en profondeur en retrait de sa structure habituelle.

Il vaut mieux tenter sa chance tôt le matin, en fin de soirée et même la nuit.

Fin de l’été: 75 °F à 60 °F (20 °C à 15 °C) Late summer

Les techniques et conditions sont sensiblement les mêmes que pour la période du début de l’été. Il se peut que certains herbiers soient sur le déclin. Il faut rechercher les herbier encore frais. On m’a dit qu’en août, la traîne devenait de plus en plus productive.


Automne

Pour l’automne en général, selon Lazarus*, les maskinongés se nourriront lors des journées où la température de l’eau est à la baisse. Il ne faut donc pas nécessairement choisir les plus belles des journées pour faire une sortie de pêche. Une journée froide et venteuse serait plus propice aux captures.

Début de l’automne: 60 °F à 50 °F (15 °C à 10 °C) Early fall

Cette période coïncide normalement avec le début de septembre. La période d’ensoleillement diminue ce qui a pour effet de faire mourir la végétation aquatique. Les herbiers de l’été deviennent alors beaucoup moins productifs.

Les maskinongés se retrouveront alors dans des herbiers situés plus en profondeur qui continueront de produire de l’oxygène.

La méthode idéal pour cette période est le lancer en utilisant des leurres qui pourront atteindre les profondeurs visées. C’est le moment idéal d’utiliser les Bulldawgs, les Depthraiders et autres leurres que l’on peut ramener en saccades. La vitesse de récupération de l’été n’est plus de de mise à ce moment ci. Si vous avec regardé Musky Hunter TV vendredi dernier, l’épisode portait justement sur la pêche au lancer avec des Bulldawgs à l’automne.

Lazarus recommande de pêcher au lancer les matins, les soirs et lors de changements climatiques importants. Pour le reste, c’est la pêche à la traîne dans le but de trouver des poissons errants.

Milieu de l’automne: 50 °F à 40 °F (10 °C à 4 °C) Mid fall

Cette période survient habituellement autour de l’été des indiens. Il s’agirait d’une période très difficile pour la pêche. C’est la période où les maskinongés retournent vers leur site de fraie. Il faut pêcher à la traîne le long des escarpements et couvrir beaucoup de territoire. Il ne faut pas avoir peur de pêcher à bonne vitesse. Lazarus suggère une vitesse de 6.5 km/h (4 mi/h) et si on subit des attaques on peut augmenter jusqu’à 8 km/h (5 mi/h).

Il faut utiliser des leurres qui se positionneront à la bonne profondeur soit entre à 5 pieds du fond et 5 pieds de la surface.

Même si cette période est plus difficile, il faut se rappeler que les maskinongés seront tout de même affamés lorsque la température de l’eau sera à la baisse.

Fin de l’automne: 40 °F à 35 °F (4 °C à 2 °C) Late fall

Il s’agirait de la meilleure période de pêche de l’année. Elle l’a été pour moi en 2010. La migration est terminée et les maskinongés se retrouvent alors près des sites de fraie.

Il faut se concentrer sur la pêche à la traîne lente, soit à des vitesses entre 1.5 et 5.5 km/h (1 et 3.5 mi/h). C’est le moment d’utiliser des leurres qui grattent littéralement le fond. Il faut aussi d’autres leurres un peu plus haut dans la colonne d’eau.

Il faut savoir que les menés, perchaudes et dorés vont entrer dans les eaux peu profondes 1 heure avant le coucher du soleil pour en ressortir 1 heure après le levé. Le garde-manger se déplace, c’est une information qu’il faut mettre à profit.

Encore une fois, les poissons seront très gloutons lorsque la température sera à la baisse.

Extrême fin de l’automne: 35 °F à 32 °F (2 °C à 0 °C) Extreme late fall

Pour les irréductibles qui feront une ou deux sorties à la toute fin. Les maskinongés sont alors plus lourdauds et collés au fond. Il faut donc gratter le fond lentement et leur passer le leurre devant les yeux. Les captures seront des poids lourds, mais il faut redoubler de patience, d’endurance et surtout de prudence.

* Sources:
Pour toute la période automnale, ma principale source d’information est l’article de Patrick Campeau intitulé “Stratégies automnales” paru dans le magazine Sentier Chasse Pêche en octobre 2007. Campeau y rapporte les conseils de Mike Lazarus sur la pêche d’automne. Merci à Pierre-Luc un ami lecteur pour m’avoir fait parvenir l’article que j’avais égaré.

10 Responses to Le calendrier du maskinongé

  1. Skyderz says:

    de rien 🙂

  2. Gerry alias Pluton says:

    Salut Pierre 😉

    Petit commentaire pour la pêche pendant les grosses chaleurs cette année !
    Moi aussi j’ai eu plus de misère pendant les grosses chaleurs mais de super belles captures pendant l’automne. Je pêche depuis plus de 10 ans le musky et c’est souvent différents à tout les années / saisons. L’année d’avant c’était épouvantable comment ça mordait pendant l’ouverture… bref
    J’ai parlé a Marc Thorp lors de mon acquisition de mon nouveau bateau chez Thomas Marine lors de la vente de porte ouvert y’a 2 semaine a propos de la pêche cette année: Il dit que cette été a été difficile à cause de la chaleur et la température de l’eau qui a duré très longtemps comparativement aux autres années, causent une diminution du taux d’oxygène dans l’eau. Comme les être humain, si l’oxygène est à la baisse, notre activité sera de même 😉

    Super ton blog mon ami 😉
    Tu devrais l’appeler (Comment capturer un maskinongé) 😉
    Je n’oublie pas que nous somme supposé de faire une sortie cette année 😉

    Amicalement, Gerry,

    • Pierre Masson says:

      Merci Gerry!

      Félicitation pour l’achat de ton nouveau bateau! Moi j’y réfléchi encore..

      Une sortie de pêche avec toi est dans ma liste de TODO pour 2011 certain! Peut-être dans ton nouveau bateau!! 🙂

      • Gerry alias Pluton says:

        Merci Pierre 😉
        J’ai hâte d’essayer ma Holiday avec le 60 HP… à suivre
        TODO 2011 avec 50 pouces et plus… maudit que j’ai hâte

        A plus 😉

  3. Frank says:

    De très bon renseignement ici,

    En fin d’été, faire de la traîne avec des Crankbait qui creusent un peu plus c’est effectivement payant.

    Je monte même une canne avec un noyau de plomb pour bien descendre dans les 25′-30′.

    Productif oui, mais l’attaque n’est pas aussi foudroyante qu’avec un leurre de surface ! 😛

    Continue ton bon travail peter !

  4. yann says:

    jaimerais que savoir au printemps mi mai pecher a environ quelle profondeur pour pt avoir la chance dans capturer un =)

    • Pierre Masson says:

      Au Québec, la saison de pêche débute à la mi juin. Il est illégal de le pêcher avant.

  5. yann says:

    meme si remise a leau ?

    • Pierre Masson says:

      Oui c’est illégal de pêcher en visant une espèce si la saison pour cette espèce n’est pas ouverte. Même si tu n’en attrape pas. Si tu pêche avec un gros leurre à maskinongé au mois de mai, tu es en infraction. Si tu jig au doré et que t’en capture un accidentellement et tu le remets à l’eau, pas de problème. Mais encore là le règlement dit de le remettre immédiatement à l’eau. Donc en principe la parade de photo devrait être exclue.

      Autre exemple, ici la saison de pêche au brochet et perchaude débute 1 semaine avant la pêche au doré. Si je jig avec des jig de 3/4 oz le long d’une drop en disant que je pêche le brochet je suis en infraction. C’est un leurre pour le doré et je vise le doré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *