cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →
Fish off après fish off... Ça va bientôt changer?

Fish off après fish off… Ça va bientôt changer?

Depuis mon dernier article, j’ai fait trois soirées de pêche. Chaque fois on a eu au moins un “fish off” et chaque fois on a fini bredouille.

D’abord, vendredi dernier Maël et moi sommes sortis dans le plus gros de l’orage pour explorer de nouveaux secteurs. On s’est rapidement découragé en voyant le temps filer. Vers 20h on s’est rendu sur un secteur qu’on savait pouvoir bien pêcher. Au 4e lancer Maël ferre quelque chose de solide. J’ai le temps de ramener mon leurre, prendre la puise et m’en aller à ses cotés pendant qu’il combat le maskinongé. Puis, sans qu’on aie pu le voir, ça se décroche…

Dimanche soir j’y suis retourné avec Maël pour qu’on prenne notre revanche. Les conditions météo ont été parfaites toute la journée, mais je ne pouvais pas me libéré avant 18h. En l’espace de 3 heures de pêche nous avons fait contact avec 4 maskinongés. Quatre fois on a subi des attaques et aucun d’eux ne s’est accroché au leurre. J’ai eu une attaque au lancer en commençant. J’ai vu le dos et la queue du poisson passer juste à coté de mon leurre dans un gros remous et jamais il n’a toucher à mon offrande. Puis on a fait de la traîne. En 30 minutes, deux fois on a vu un de nos leurres se faire expulser hors de l’eau. Chaque fois on a vu le maskinongé. Chaque fois le moulinet n’a même pas fait zzz zzz… Puis en fin de soirée Maël a vu un maskinongé venir donner un coup de tête sur son leurre juste à coté du bateau. C’est comme s’ils avaient mangé toute la journée et que le soir venu ils n’avaient plus faim, mais que leur instinct de prédateur les faisaient bouger quand même pour chasser l’envahisseur. Je sais pas si ma théorie est bonne, mais je sais que c’est frustrant…

Puis mardi soir j’y suis retourné avec l’ami Daniel. Ma confiance en avait pris un coup, il faisait très chaud et je n’était pas très motivé. Comme toujours, c’est quand on s’en attends le moins que ça frappe. Je sens une bonne résistance dans le mouvement de mon “glidder”, pendant une fraction seconde j’ai cru qu’il s’agissait d’herbe, mais quand j’ai senti que ça bougeait, j’ai ferré comme j’ai pu. Surement pas assez. Puis j’ai commencé à ramener et là j’ai vu l’angle de ma ligne diminué par rapport à l’eau. Le maskinongé se dirigeait vers la surface. Quand ça survient il faut baisser la canne et ramener de la ligne le plus vite possible. Qu’est-ce que j’ai fait? Tout le contraire! J’ai gardé la canne haute comme un con en ramenant de la ligne comme pour l’aider à mieux sortir de l’eau… Et comme de fait, il a sorti la tête de l’eau, 2 coups de tête et mon “glidder” a été propulsé dans les airs. Nooooonnnnn!!!!! Ça fait 6 “fish off” en 3 sorties…

Les choses ont beaucoup changées dans les deux dernières semaines. L’eau s’est beaucoup réchauffée et les herbiers ont beaucoup profités. En début de saison j’ai eu du succès car j’ai trouvé des secteurs avec des herbiers alors qu’ils étaient très rares. Mais maintenant c’est l’abondance . Je dois m’adapter et changer la manière de pêcher mes secteurs, mais avec des sorties de 2 ou 3 heures le soir on dirait que je n’ai pas le temps de bien pêcher chaque secteur. Je fais une demi-heure de lancer ici, une passe de traîne là et la confiance baisse chaque fois car j’ai l’impression de ne pas aller au fond des choses.

Je n’ai pas fais de journée de pêche depuis le 20 juin dernier. Et je ne crois pas pouvoir en faire prochainement. Peut-être samedi dans deux. Mon emploi du temps et les obligations familiales sont pas mal chargées. C’est un peu décourageant de voir défiler le plus fort de la saison sous mes yeux. J’ai pris mes deux jours de vacances de pêche trop tôt (en juin). En voyant le printemps tardif, j’auraient dû les repousser en juillet.

Néanmoins si la moitié des “fish off” des dernières sorties avaient été convertis en capture, je parlerais surement différemment aujourd’hui. C’est quand même mieux que rien voir du tout.

Ma prochaine sortie prévue sera probablement dimanche soir. Un petit 2-3 heure encore…

Muskies Canada : Sous-Chapitre de Québec

Mardi dernier avait lieu le premier meeting du sous-chapitre de Québec de Muskies Canada. C’était un meeting déterminant pour la suite des choses car il fallait que les intéressés deviennent officiellement membres du chapitre.

Il y a eu une faible participation au meeting, mais plusieurs personnes qui ne pouvaient y assister se sont inscrit en ligne pour être certain que le sous-chapitre voit le jour.

À ce jour nous avons 12 membres! Ce qui est amplement suffisant pour le démarrage du sous-chapitre. Nous en sommes maintenant à l’approbation de tout ça par le comité national de Muskies Canada  qui devrait être une formalité, mais qui prendra quand même quelques jours avant que tout soit officiel.

Longue vie au sous-chapitre de Québec!

Pour questions ou informations sur le sous-chapitre de Québec écrivez à muskiescanadaquebec@gmail.com.

Rejoingnez le groupe Facebook du sous-chapitre de Muskies Canada Québec.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *