cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Samedi dernier mon père et moi avions une journée de pêche avec le guide Patrick Therrien. En voyant les conditions climatiques le matin, je me suis dit que ça allait être une journée difficile. Un vent du nord modéré et un beau ciel bleu, normalement moi je choisi de faire autre chose lors d’une telle journée. Mais je me disais que ça serait bien de voir comment Pat se débrouille dans de telles conditions.

On commence ça avec un 41" pour mon père!

On commence ça avec un 41″ pour mon père!

Après à peine une heure de pêche, déjà un maskinongé sur la ligne du milieu! On passe la canne à mon père et après un bon combat, notre première prise de la journée est dans l’épuisette. Ça commence bien! L’attaque s’est faite sur un leurre qui a une action rapide, Pat change alors les leurres dont l’action est plus lente pour des leurres à action rapide. Déjà un maskinongé de capturé et déjà un bon truc en poche!

L’embarcation de Patrick n’est pas munie d’un volant. Patrick est constamment debout, la main sur le bras du moteur et son regard passe de l’horizon au sonar/gps continuellement. Il varie la vitesse selon les profondeurs, ralentissant parfois pour faire remonter les leurres lorsque le fond est moins profond. On est loin de la traîne du dimanche où on fait le tour du lac en ligne droite.

On mets alors le cap sur un autre secteur. Mais là, pas de structure. L’eau y est bien plus profonde que ce que je suis habitué de viser comme secteur de pêche. Mais le sonar est tapissé de “baitfish” de toute les tailles. Pat est certain qu’il y a du maskinongé dans le secteur. Il nous fait ajuster la longueur des lignes pour que nos leurres évoluent à la profondeur moyenne du “baitfish”. Au bout d’environ 90 minutes et de multiples passes au dessus du secteur, j’ai pas mal perdu espoir. Mais Pat insiste et il avait raison. Mon moulinet s’emballe et c’est une deuxième capture. Un beau maskinongé de 43″ me livre un furieux combat. On est au début de l’après-midi et déjà deux prises dans le bateau! Là je commence à croire que la chance n’est pas ce qui nous fait prendre du poisson ou pas. On fait sa chance. Pat connait vraiment son affaire!

Le 2e un 43"!

Le 2e un 43″!

On se dirige vers un autre secteur où Pat est tellement certain qu’on va prendre un maskinongé qu’il me fait préparer l’épuisette! Je peux vous dire que moi aussi j’étais prêt. Mon père lui moins, il faisait la sieste à l’avant du bateau! 🙂 Malgré tout les efforts, et les multiples contours des herbiers, nous n’avons pas eu d’attaque sur ce secteur. Mais j’étais assez impressionné par le contrôle de Pat sur son embarcation. J’ai pêché ce secteur à quelques reprise et il m’était très difficile de garder les leurres près des herbiers sans les gommer régulièrement. Avec Pat ça se produit que très rarement.

#3 41"!

#3 41″!

Après avoir ratisser les moindres recoins, Pat mets nous amène vers un autre secteur. Encore là, Pat fait passer nos leurres dans chaque petites pochettes de la structure plus que irrégulière. Ça ne prend pas long pour qu’un 3e maskinongé attaque sur ma canne. Je passe la canne à mon père qui a eu bien du plaisir à combattre ce maskinongé. Une 3e capture qui fait 41″!

On fini ça avec un 40" bien dodu!

On fini ça avec un 40″ bien dodu!

On continue à exploré la structure. Le soleil a beaucoup baissé et Pat nous fait changer les leurres pour d’autres aux couleurs plus voyantes puisque la lumière a diminuée. Un autre truc de noté!

La structure a beaucoup de potentiel, et Pat a toujours un parfait contrôle de l’embarcation. Il me pointe sur le sonar une grosse masse orange au fond d’une pochette en me disant qu’il se pourrait bien que se soit un maskinongé. Quelques secondes après, la canne du milieu se mets à dézippée! Je combat un maskinongé de 40″ au bedon bien gonflé par son précédent et récent repas. Un 4e maskinongé dans le bateau! Wow! On est très content!

Pat est dans sa game, du matin au soir il est debout et à l'affut de tout.

Pat est dans sa game, du matin au soir il est debout et à l’affut de tout.

On a pêché ensuite jusqu’à ce qu’il fasse complètement noir, mais les grosses mamans maskinongé ne se sont pas manifestées. Mais on a pris 4 beaux maskinongés durant cette superbe journée! J’ai appris plein de choses. La choses principale que je retiens c’est que les “spots” ce n’est pas si mystérieux qu’on pense. Tout pêcheurs qui se documente le moindrement à tout ce qu’il faut pour identifier les structures et secteurs potentiels pour y trouver du maskinongé. Ce qui est beaucoup plus important c’est la manière de pêcher un secteur. Les leurres doivent évoluer à la bonne profondeur, leur action doit s’apparenter à l’humeur du maskinongé lors de cette journée, il faut leur présenter différents “patterns”, mais surtout, il faut que les leurres passent au bon endroit. Si on gomme constamment les leurres ou si on reste trop loin de la structure de peur de les gommer c’est certain que le succès sera moindre.

Je suis retourner pêcher lundi après-midi avec Mario et Maël. Je voulais mettre en pratique ce que j’avais appris le samedi et on mordu la poussière… J’ai réalisé que j’avais des croutes à manger pour être aussi précis que Pat pour le contrôle de l’embarcation. La différence c’est que Pat a beaucoup plus d’heures de pêche que moi sur le plan d’eau. Il a des “waypoints” à des endroits stratégiques qui lui permettent d’éviter de gommer les leurres parce que la carte bathymétrique ne représente pas toujours bien les contours des structures. Il y a mon sonar aussi qui ne semble pas à la hauteur. Sur celui de Pat on voyait constamment du “baitfish” sur le mien on aurait dit que j’étais dans un lac sans poisson. J’ai essayé différents ajustements, mais jamais je suis arrivé à voir ce qui se passait en dessous comme on le voyait sur le sonar de Pat. Encore un investissement à prévoir je crois…

J’ai eu un très bon cours de traîne de précision avancée, mais maintenant je dois pratiquer, pratiquer, pratiquer. Il n’y a pas de grand secret magique à la pêche au maskinongé. Le meilleur conseil c’est de passer du temps sur l’eau et de travailler fort.

Coordonnées

Patrick Therrien

tel: 450-515-6371
guide-pat.therrien@hotmail.com

Site Web
Page Facebook

Tagged with →  

One Response to Cours de traîne de précision avancé

  1. voyance says:

    De très belle prises, félicitations pour cette pêche.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *