cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

C’est cette réplique du célèbre film Jaws qui résume bien la sortie de pêche de lundi dernier. Pas un plus gros bateau pour embarquer un gros poisson, mais pour affronter les énormes vagues du lac des Deux Montagnes.

Lundi c’était le tournoi de pêche de la Boutique l’Attirail organisé par Michel Baslé. Je m’étais promis d’y participer. À 7h00 nous étions sous le pont de l’île-aux-Tourtes avec dans l’idée de se rendre dans le secteur de Oka et même St-Placide. Mais une fois rendu à la pointe de l’île Cadieux nous avons dû abdiquer. Un fort vent nord-ouest soufflait soit directement dans l’axe de la rivière des Outaouais. Les vagues profitaient du vent et du courant pour se gonfler. Mon bateau frappait violemment dans ces vagues. Je recevais constamment des éclaboussures dans le visage. Des vagues d’au moins 4 pieds roulais et nous chahutait sans arrêt. Parfois l’eau passait un peu par dessus le “transom”. Ce n’était pas une partie de plaisir et ce n’était pas très rassurant…

Nous avons fais demi-tour pour pêcher la baie de l’île Cadieux une couple d’heures, mais en vain. Nous avons vu 2 ou 3 autres chaloupes de pêcheurs seulement. À 11h, le coeur n’y était plus. Je suis rentré chez moi faire des travaux autour de la maison. Près de chez moi le vent était à peine perceptible. Pêcher le St-Louis aurait été une bien meilleure option pour moi avec le vent soufflant dans cette direction.

Je ne suis même pas allé au souper du tournoi tellement j’étais découragé de ma sortie de pêche et aussi fatigué de ma fin de semaine. J’ai un ami qui y était et m’a fait son rapport. Je regrette de ne pas y être allé. Il y avait plusieurs beaux prix de présence.

Sur les 90 pêcheurs environ il s’est capturé (et gracié) 11 maskinongés dont une équipe qui en a pris 5. Le gagnant du tournoi est Réal Judd (les leurres Judd) avec une prise de 50″.

MuskieMart qui n’était pas inscrit au tournoi parce qu’il avait d’autres engagements a quand même pu sortir pêcher en fin d’après-midi pour un petit 3 heures de pêche. Il lui en fallait pas plus pour capturer un 54″x 22,5″ ! Il aurait remporté le tournoi avec cette prise.

Et merde. Je suis vraiment un amateur. Il faut que j’aie recours au service d’un guide pour qu’il me montre ce qu’il faut faire. Où peut-être juste pour qu’il me redonne confiance en moi…

L’an prochain je serai mieux préparé pour le tournoi de la boutique l’Attirail.

3 Responses to “You’re gonna need a bigger boat…”

  1. ne jamais baisser les bras Pierre jamais cé la clef pour les monstres!

  2. Pierre Masson says:

    Merci Martin 😉

  3. Gerry (pluton) says:

    Salut Pierre 😉

    Tout le monde disent : lâche pas…, ça va venir…, un moment donnée tu va comprendre comment ça marche…, les captures vont se succédé…, bla bla bla.. bla bla bla…

    Dans le fond… personne veux rien dire de très précis mais tout simplement t’encourage a continuer… mais rien dire veux dire (aucun spots…………………………), voilà la question…..
    Je peux te dire que tu n’a pas a être jaloux……… a cause qu’il y a beaucoup de pêcheurs de musky très expérimenté qui ne veulent pas dire leur déceptions de pêche… (Aucune captures…mais… lorsqu’il en capture un bien….il se disent des pros…)

    Pour moi un pro, c’est quelqu’un qui ressent vraiment la vibration qu’il y a quelque chose qui va arriver et aussi… assez de données et de SPOTS a musky pour en capturer au moins 2 a chaque sortie de pêche en …………….

    Surtout mon chummy… pense température de l’eau…, c’est tellement important…

    Relire attentivement les chroniques des pêcheurs expérimentés ça aide beaucoup…
    P.S : ne lâche pas mon ami, les vraies grosses bedaines sont pratiquement arrivées…

    Bonne chance et surtout, crois a se que tu fais 😉

    Gerry (pluton)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *