cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

L’automne est la saison pour les grosses prises, mais pas la saison pour le nombre de prises. Ce qui dans mon cas fait pas une grosse différence parce que je suis pas mal bon pour revenir bredouille. À ce qui parait, le maskinongé s’alimente à tout les trois jours l’été et l’automne c’est à tout les 5 jours. Rien pour m’aider à ajouter des photos à mon tableau de chasse. Ajouter à ça les conditions difficiles comme le froid, le vent, la pluie et bientôt la neige.

L’automne c’est difficile.

Le weekend dernier par contre les conditions étaient parfaites. Très peu de vent et du beau temps. Mais j’avais très peu de disponibilité. Ma conjointe me voyait me morfondre tout le samedi avant-midi. C’est rendu grave mon affaire… Après un certain temps elle m’a dit que si j’étais pour faire une autre mini dépression que j’étais mieux d’aller pêché au plus sacrant.

J’ai cherché un partenaire de pêche pour finalement trouver! Mon oncle Pat âgé de 78 ans mais qui a l’air plus de 50 ans et qui pratique la chasse et la pêche depuis toujours. À 14h on était sur l’eau. On a travaillé trois ou quatre secteurs ardemment en faisant au moins 2 passes à chaque secteur. Nous sommes revenus bredouilles au couché du soleil, mais on a eu un bel après-midi. Je connais au moins 3 autres pêcheurs qui sont revenus bredouille cette journée là aussi. Au moins cette journée là j’étais aussi bon que les autres!

C’est depuis que j’ai pêché avec Martin que j’applique la technique de “on essaye ici 60-90 minutes et on change de place”. On m’avait dit de faire ça, mais on dirait que tant que je l’avais pas vu faire je n’osais pas essayer ailleurs.

L’automne c’est difficile, pourtant j’ai confiance. J’ai confiance parce qu’à ce temps ci de l’année je connais bien le type de pêche qu’il faut pratiquer: la pêche à la traîne lente dans des eaux sensiblement plus profondes. Il se pourrait que je ne travaille pas jeudi et vendredi ou seulement un de ces deux jours. De plus, j’ai une autre journée de pêche de prévu ce weekend avec mon ami Olivier. J’ai donc au moins deux jours de pêche devant moi prochainement. Je suis très confiant d’arriver à récolter une grosse bedaine d’automne durant l’un de ces deux jours. J’espère que mes trois commandes de leurres vont arriver avant!

L’automne c’est difficile et il faut être prudent. Un pêcheur est porté disparu depuis samedi dernier. Son embarcation a été retrourvé dans la rivière des Mille-Îles. C’est malheureux. Il faut rester vigilant et prudent.

Voyage dans le temps

Ma mère a retrouvé cette photo de moi qui date probablement de 1984. Ça remonte à loin ma dépendance à la pêche au maskinongé!

Lac Frontière 1984: Moi avec un maskinongé que j'avais capturé... et mangé...

Lac Frontière 1984: Moi avec un maskinongé que j'avais capturé... et mangé...

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *