cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

La pêche a été difficile le week-end dernier alors que je recevais des amis pour mon week-end annuel de pêche avec eux. Je voulais leur faire prendre un maskinongé pour qu’ils puissent vivre des émotions fortes. Samedi les forts vents et les grosses vagues ont fait en sortes de diminuer beaucoup notre terrain de jeu. On a pêché beaucoup à la traîne. Les lignes s’emmêlaient souvent car bien que j’aie répété plusieurs fois de ne pas mettre les lignes trop longue. Mes amis néophytes de la pêche au maskinongé avaient un peu de difficulté à concevoir qu’un maskinongé pouvait attaquer un leurre si près du bateau à une telle vitesse.

Dimanche avant-midi aurait été le moment idéal pour capturer un maskinongé. Mais mes amis voulaient pêcher des dorés. J’ai du me résigner. Notre secteur de pêche au doré qui l’an dernier était très productif n’a pas donné grand chose cette année. Ce ne fût pas différent dimanche matin. Au bout d’un moment sans aucune touche j’ai décidé qu’on irait taquiner les achigans à grande bouche. J’en suis vraiment à mes balbutiement en matière de pêche à l’achigan et le résultat fût à la hauteur de mon expérience. De plus, quand le coeur n’y est pas… Je ne pensais qu’à une chose, pêcher au maskinongé et laisser le “poisson appât” à d’autres qui trouvent ça amusant.

Dimanche après-midi, le vent a repris de plus bel et mes amis ont préférés faire trempette dans la piscine que de pêcher. Pas question de finir le week-end sur ce manque. Lundi en fin d’avant-midi j’étais de retour sur l’eau cette fois avec Mario, son beau-père et son filleul. Avant de partir j’avais été clair. Les cannes à doré n’avait pas de place à bord. Maskinongé seulement. Puisque nous étions quatre à bord et que le vent se levait de plus en plus, nous avons opté pour la pêche à la traîne. Après deux ou trois secteurs sans succès on mets le cap vers un secteur où j’avais vraiment confiance. Quatre lignes avec quatre leurres différents nageaient pas très loin derrière le bateau dont un de mes leurres, le Torpedo Fire tiger qui m’a donné 2 maskinongés cette année.

Arrivé sur le secteur, je me dirige vers le point GPS où j’ai déjà capturé un maskinongé. Comme j’arrive sur le point, j’avise les autres que nous allons passer sur le “spot on the spot”. Aussitôt que l’embarcation fût passée au dessus du point, ZZZZzzz ZZZzzzz ZZZzzz!! Fish on!! Jean-Claude avait été désigné pour prendre le premier fish on. Le temps qu’il prenne la canne, le maskinongé s’était décroché. Mais Mario a très bien vu les marques et la queue. C’était bien un maskinongé. C’est comme ça. Ça arrive parfois. Ils ne s’accrochent pas bien. Mais sur quel leurre a-t-il mordu vous me direz? Sur le Torpedo Fire tiger! On a pris un brochet aussi et encore sur le Torpedo!

Ce pattern de pêche rapide à la traîne avec des Torpedos dans le “prop wash” du moteur et un soleil qui fait briller la bavette de métal du leurre est vraiment efficace.

En résumé la pêche lors du week-end dernier s’est compliquée un peu. Le vent a beaucoup brouillé les eaux brunes peu profondes. J’ai persisté à faire ce que j’avais fait depuis le début de la saison pensant que c’était la clé du succès, mais les conditions ont changées et je n’ai rien fait pour m’adapter. Là je doit ajuster ma stratégie. J’ai une sortie de prévue en compagnie de l’ami Gerry samedi en eau claire.

L'ami Gerry a capturé ce beau spécimen de 44" avec un des leurres que j'ai fabriqué.

L’ami Gerry a capturé ce beau spécimen de 44″ avec un des leurres que j’ai fabriqué.

D’autres ont eu plus de succès

Parlant de Gerry, dimanche dernier, pendant que je m’emmerdais avec des jigs à doré, lui il était à la pêche au maskinongé. Et le poisson était au rendez-vous. Il a pris un 48″ et un 44″ et ils ont perdu un plus gros encore. Je suis bien content pour lui. Je suis d’autant plus content parce que le 44″ a été capturé avec un Torpedo Perchaude qu’il m’a acheté! Même pattern de traîne rapide. Gerry m’a déjà mentionné qu’il lui faudra d’autres exemplaires de mes leurres. 🙂

Il me reste environ une douzaine de leurres en inventaire. Je ne fabrique pas de leurre durant l’été. La production recommencera en décembre.

Vidéos de captures

J’ai monté des vidéos de mes deux captures du 24 juin dernier. Désolé pour l’image, mais je dois censurer des parties afin de ne pas dévoiler mes secteurs de pêche. Je le fais pour moi et pour d’autres pêcheurs qui fréquentent ces même secteurs et qui ne veulent pas ajouter à la pression de pêche.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *