cheap michael kors bagsray ban outletdiscount pradacheap michael korsdiscount ray ban sunglassescheap louis vuitton handbags>
Share →

Saison2014_SqrL’hiver est là, la glace est prise, l’heure est au bilan de la saison. Le dernier épisode du podcast remonte à mai dernier. Il était temps que j’enregistre un nouvel épisode.

Juin

D’abord en juin, la tant attendu ouverture fut un total fiasco. J’ai passé une bonne partie de la journée sur l’eau avec Mario et Gerry sous une pluie torrentielle. La détermination c’est bien beau, mais j’aurais du attendre et y aller en fin de journée où la pluie a cessée. Mais nous en avions plein notre casque… Puis le mardi suivant j’ai pu enfin avoir un maskinongé au bout de ma ligne en compagnie de ma fille. Mais la première vraie prise de la saison en aura été toute une alors que samedi le 21 juin je brisais enfin la barrière des 50 pouces!

Juillet

C’était la 5e saison de mission maskinongé. Si on exclue la première saison, à chaque saison j’ai une grosse léthargie à un moment ou un autre. Parfois c’est (et souvent) c’est en août. Mais cette année c’est arrivé beaucoup plus tôt. Juillet aura été terrible pour moi cette année avec un seul maskinongé en 6 sorties (31 heures de pêche). Mais si j’avais capturé les 3 gros que j’ai manqué durant cette période j’écrirais probablement quelque chose de bien different en ce moment…

Le début de saison a été difficile pour moi car je ne focussais pas seulement sur la pêche. J’avais l’esprit ailleurs souvent, mais ce n’était pas déplaisant non plus. Mais on dirait que chaque fois que j’étais sur l’eau mon plan de match ne valait pas de la merde ou bien je perdais les poissons.

Août

La léthargie s’est poursuivie en août, mais des vacances à Lac Frontière m’ont permises de réapprendre à attraper du maskinongé et là ça a vraiment bien débloqué. Ma nouvelle “partenaire de pêche” Isabelle a parti le bal avec un 51″ et après c’était super facile on dirait. J’ai alors commencé à faire des petites sorties les soirs de semaine qui étaient plutôt productive.

Septembre

Septembre débute bien avec 3 maskinongés le 7 et un beau 48″ le lendemain lors d’une superbe soirée pique-nique pêche! Mon pattern tenait la route et je n’allais pas le lâcher tant que ça payerait.

Octobre

En octobre mon pattern continuait de produire. La Crystal Cup ressemblait un peu à la journée de l’ouverture: beaucoup de pluie et peu de succès. Le samedi 11 octobre j’ai permis à mon père de pulvériser son record personnel, ça c’était une autre belle journée! Mais à partir de là, le niveau et la température de l’eau a changé et mon pattern s’est essoufflé. Mais un changement de décor avec Maël m’a remis sur le bon chemin.

Novembre

En novembre je n’ai fait que 3 sorties. Fallait donc pas s’attendre à l’abondance. Difficile de savoir à quoi s’en tenir quand on n’est pas sur l’eau souvent. J’ai fait le jour du Souvenir avec Marc-André puis le weekend suivant c’était l’aventure Baie de Quinte. Je suis ressorti le samedi suivant avec Mario pour une dernière froide skunk.

Conclusion

Si je consulte les statistiques, on ne peu pas dire que ma progression par rapport à la saison précédente n’a été aussi marquée que pour les saisons précédentes. N’eut été du désastre de juillet, j’aurais eu de bien meilleurs résultats. Je suis content de ma chiffres pour août et septembre. Si je pouvais éviter de me planter complètement un mois de temps chaque saison… Si je n’avais pas manqué tout ces attaques en début de saison j’aurais eu le même genre de progression. Mais chaque saison inclue quelques poissons perdus. La saison prochaine devrait être meilleure car je prévois avoir plus de temps pour la pêche.

Je termine la saison avec 19 captures alors que l’an passé c’était 23. Or, les 23 de l’an passé inclue une journée de 4 maskinongés en compagnie de Patrick Therrien où c’est lui qui “runnait le show”. Moi je n’étais qu’un simple touriste. Alors je me mets comme un astérisque sur ce nombre de 23 qui serait plutôt 19 maskinongés que je peux m’attribuer directement. Ce qui fait que j’ai en fait égalé mon total de l’année dernière et ceci en pêchant 20 heures de moins.

Le pourcentage de skunk est à la baisse et ce chiffre est une bonne amélioration parce que j’ai fait 4 sorties de plus que l’an passée mais pour 20 heures de moins. Ce qui veut dire que j’ai fait plusieurs petites sorties express. J’ai des sorties de 75-90 minutes. Une skunk quand on ne pêche qu’une heure c’est des choses qui arrivent!

Mais le gros accomplissement de la saison aura été de briser la barrière du 50″ non pas une fois mais deux fois! Ajouter à ça un 49″, 48″ et 47″, ça fait là 5 supers poissons! Et ce monstre qui s’est décroché au bout de la ligne d’Isabelle au mois d’août. Ça aurait surement été le plus gros poisson à monter dans mon bateau.

Somme toute ça été une très belle saison. Encore une fois, pour que ça aille mieux il faudrait que je passe plus de temps sur l’eau!

Podcast (Épisode #5)

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *